Rapace

Être vétérinaire offre des privilèges dignes des rêves de l'enfant qui sommeille en chacun de nous. Tenir un faucon dans la main en est un. Comme de faire naître un veau, ou un chiot, ou un poulain.
Instants de grâce dont je mesure, à chaque fois qu'ils m'échoient, leur rareté et leur fragilité.
Instants de grâce sur lesquels se bâtit le fantasme du métier de vétérinaire.

J'ai euthanasié ce rapace quelques minutes après avoir pris cette photographie. Aile brisée sur une articulation, irréparable.


EDIT : Merci à la chouette blanche en commentaire pour sa diagnose, il s'agit bien d'un épervier.