Conversation entre deux vétérinaires

- Mais t'as facturé quoi ?
- Ben rien. Enfin juste le frottis vaginal pour vérifier s'il y avait des spermatozoïdes, histoire de pas faire une insémination artificielle pour rien.
- Il n'y en avait pas ?
- Ben non.
- Et tu l'avais vue hier ?
- Oui pour le frottis vaginal, elle passait juste en œstrus. D'où l'IA aujourd'hui si ça marchait pas.
- Ouais, ok, donc juste le frottis en plus parce que c'est la suite de hier, mais bon, on y a passé du temps là quand même.
- Ben ouais, mais bon, je peux pas facturer ça !
- Y a pas d'acte "masturbation" dans l'ordinateur.
- T'es con, ben non.
- Ouais mais bon, à nous deux, on y a passé quoi, une demi-heure ?
- Ben ouais.
- Une demi-heure à le branler.
- Ben ouais.
- Pour rien.
- Ben... En tout cas on n'a rien récolté.
- On a à peine réussi à le faire bander.
- C'est vexant.
- Ouais.
- D'autant que elle elle en voulait.
- Clairement. Mais c'était pas une raison pour rien facturer.
- Ben je me suis senti con, comme en panne. Du coup je ne me voyais pas faire payer.
- Ben je sais pas moi, on a passé dix minutes à leur expliquer comment créer les conditions les plus propices à une saillie naturelle. T'aurais pu facturer un truc sur cette base.
- Ah ouais pas con.
- Mais quand même, c'est crétin de pas avoir facturé, ça sous-entend qu'on n'est pas bons en masturbation, non ?
- Tu crois qu'elle va le prendre comme ça ?
- Boh je pense pas non, elle n'est pas aussi tordue que nous, et puis elle nous fait confiance.
- Pour la masturbation ?
- Arrête tes conneries.
- N'empêche, le propriétaire du mâle a dit que si c'était pour ne pas faire de saillie, pas la peine d'avoir des couilles. Couic castration.
- Ohlala je vais me sentir responsable.
- Là c'est toi qu'est con.
- Ouais...