Vous n'y faites sans doute pas attention. Cette discrétion, c'est peut-être une des forces de Dotclear, qui propulse ce blog depuis... Outch, six ans déjà. A l'époque, fasciné par le blog de Maître Eolas, je m'étais dit qu'aucun véto ne faisait ce qu'il faisait : expliquer son métier, décortiquer, casser des idées reçues.

J'ai joué avec l'outil Dotclear à l'occasion d'un voyage. J'imaginais un genre de multiblog (oui, Dotclear permet ça, pub, pub), avec une partie voyages, une partie jeux de rôles et littératures de l'imaginaire, et bien sûr une partie vétérinaire. Et un genre d'auteur schizophrène. J'ai fini par laisser tomber tout ça pour me concentrer sur ce qui, finalement, m'intéressait : parler de ce métier que presque tous les enfants veulent faire.

J'ai plusieurs fois hésité à supprimer les premiers billets, ceux qui parlaient de la Nouvelle-Calédonie. Je les ai finalement laissés.

Je voulais un truc indépendant, que j'hébergerais. Pas un blog hébergé par un opérateur quelconque qui se servirait, à sa façon, de mes données, de mon blog. Je paye un petit hébergement mutualisé chez PHPNet.

J'ai bricolé le thème, je l'ai changé une fois. Kozlika, la fée-thémeuse de Dotclear, m'a aidé sur sa dernière mise à jour.

J'ai choisi Dotclear par imitation, je l'ai conservé... par conviction. Un outil libre, gratuit, avec un code propre, léger, que même moi je comprenais, et qui passait les tests W3C.

Aujourd'hui, il y a plus de 300 billets, 5000 commentaires, environ 800 visiteurs par jour.

Merci à tous.

Le moins qu'on puisse dire est que je n'ai pas beaucoup contribué. J'ai à peine achevé une transposition de thème WordPress, que je n'ai jamais eu le courage de finaliser pour le mettre sur les dépôts.

Je n'aurais jamais le temps de me rattraper.

Aujourd'hui, Dotclear a dix ans.

Un grand merci à toute l'équipe Dotclear, passée, présente et à venir.